Quand et comment faire un curage efficace de canalisations ?

L’entretien de vos canalisations est une opération importante pour garantir la sécurité de votre habitation. Il passe par le curage qui permet d’évacuer les dépôts, le tartre, les déchets ou les débris qui s’y seraient accumulés. Pourquoi, quand et comment curer votre réseau d’évacuation ?

Pourquoi curer les canalisations ?

Le curage de canalisations concerne les tuyaux situés entre les points de collecte et la fosse toutes eaux, ainsi que le raccordement au réseau d’assainissement. Il est indispensable de procéder régulièrement au nettoyage complet des canalisations de votre système d’évacuation des eaux usées et des eaux pluviales, afin de garantir leur bon fonctionnement. En effet, au fil du temps, l’écoulement des eaux usées dans les canalisations entraine l’accumulation de tartre, graisses, débris et matières organiques qui provoquent la formation de dépôts sur les parois. Plus les tuyaux sont bouchés, plus l’écoulement est faible, plus la création de dépôts s’accélère. Le risque à terme, c’est l’obstruction complète des canalisations. Aussi, les dépôts des eaux usées peuvent à la longue produire de l’hydrogène sulfureux, qui s’attaque aux tuyaux en fonte et en béton, ainsi qu’aux joints d’étanchéité.

Comment est réalisé le curage de canalisations ?

Le nettoyage des canalisations peut se faire à l’aide d’un jet sous pression, ou avec un produit chimique spécifique. Qu’il soit technique ou biologique, il doit absolument être fait par une entreprise compétente. Consultez les professionnels de Proxi-Débouchage pour procéder au curage de vos canalisations.

Curage avec jet sous haute pression ou curage technique

Également appelé curage hydrodynamique ou hydrocurage, le curage avec jet sous pression se résume à un nettoyage des canalisations entartrées à l’aide de jets d’eau sous haute pression. Dans un premier temps, le professionnel réalisera à l’aide de caméras étanches, une évaluation de l’état des canalisations. Il installera ensuite, à l’extrémité d’un flexible, une buse rotative adaptée au diamètre du conduit d’évacuation et au type d’engorgement. Le flexible est relié à un camion hydrocureur muni d’une citerne et d’une pompe. Le jet à une pression de 50 à 350 bars permet l’élimination des résidus collés aux parois et donc le débouchage des canalisations. Il faut toutefois préciser que la forte pression des jets d’eau peut entraîner une fragilisation des canalisations qui vous expose à des risques de fuites et de rupture.

Curage basse pression ou méthode biologique

Pour le curage biologique, une première étape consistera en un prétraitement avec une solution d’azote et de phosphore introduite dans la canalisation. Lors de la deuxième étape, on introduit dans le tuyau des bactéries qui, sous l’effet de la solution chimique, vont dégrader les dépôts présents sur les parois. Le curage biologique est adapté aux canalisations déjà fragiles qui risqueraient de se percer avec la pression du jet. On utilise également cette méthode en cas d’un engorgement trop important pour éviter que l’eau remonte trop rapidement vers le lieu d’insertion de la buse.

Quand réaliser le curage de canalisation ?

Il est recommandé d’éviter d’attendre la survenue d’un dégât des eaux ou d’une rupture de canalisation avant de procéder à un curage. En effet, un entretien systématique limite les désagréments et prolonge la durée de vie de votre installation. Un curage préventif régulier permet aussi de donner plus d’efficacité à l’opération. Il est également conseillé de faire le curage du réseau après vidange de la fosse de relevage, en moyenne tous les 3 ou 4 ans.

Bien qu’elles ne fassent pas partie de l’assainissement collectif, les gouttières peuvent aussi faire l’objet d’un curage.